READING

Prix de l’immobilier et pouvoir d’achat: qu’en est...

Prix de l’immobilier et pouvoir d’achat: qu’en est-il vraiment?

Nombreux sont ceux qui argumentent que le prix des biens immobiliers ne cesse de grimper depuis des années, qu’il est désormais impossible d’acheter, de s’installer dans la vie, que les dispositifs fiscaux comme le Pinel entretiennent artificiellement la hausse du marché immobilier … Mais ces allégations sont loin d’être toujours fondées, puisque quand on regarde de plus près les chiffres, on se rend très vite compte que la situation n’est pas si simple. Le site Loi Pinel Gouv propose d’ailleurs une simulation loi Pinel qui permet une analyse des projets très détaillée et qui remet en cause le dogme actuel sur l’immobilier d’investissement.

Le prix de l’immobilier en détail

Les prix de l’immobilier sur le territoire français connaissaient une croyance folle et ininterrompue avant la fameuse crise des subprimes, qui a mis un certain temps à se répercuter sur les prix de l’immobilier. Ceux-ci ont ainsi commencé à chuter au cours de l’année 2011, et ce sans discontinuer jusqu’à la fin de l’année 2016. Ce n’est qu’aux alentours de janvier 2017 que les prix de l’immobilier ont connu leur première hausse depuis cinq ans.

Cependant, si cette hausse est notable, elle n’en reste pas moins anecdotique. En effet, les prix moyens actuels restent bien inférieurs aux prix record atteints par le marché en 2011. De plus, la hausse en question est très inégale selon les régions et les villes considérées. Sans grande surprise, les régions Alsace, Aquitaine et Île-de-France, piliers économiques du paysage francophones, sont celles qui connaissent la plus forte hausse. La palme revient à la municipalité bordelaise, avec une hausse spectaculaire de 14,5% sur douze mois (de septembre 2016 à septembre 2017). Suivent loin dernière les autres grandes villes: Paris, Lyon, Strasbourg et Nantes. A contrario, dans certaines zones plus rurales, les prix ont carrément baissé sur la même période. Notons quand même que les prix ont aussi baissé à Montpellier, seule grande ville concernée.

Le pouvoir d’achat en immobilier

La crise financière de 2008 a eu une influence quasi-immédiate sur le pouvoir d’achat des Français en matière d’immobilier. Mais ce dernier prend un nouveau souffle en 2017, et a atteint à ce jour un niveau au plus haut depuis ces dix dernières années. Comment cela est-il possible alors qu’une hausse des prix survient en ce moment-même?

Le pouvoir d’achat en immobilier dépend de trois facteurs distincts: le revenu médian, les taux de crédit en vigueur et les prix de l’immobilier. Ce sont en fait les taux, dont le niveau est resté relativement bas ces dernières années, et les dispositifs de défiscalisation comme la loi Pinel qui ont permis cette hausse du pouvoir d’achat profitable à la population.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM