READING

Réforme fiscale IFI : une mesure positive pour le ...

Réforme fiscale IFI : une mesure positive pour le secteur de l’immobilier ?

Les affaires vont bon train dans le secteur de l’immobilier. Près de 900 000 transactions annuelles sont conclues en matière d’investissement locatif, si le secteur n’avait jamais flirté ce chiffre auparavant. Pourtant, les investisseurs ne semblent pas suivre le mouvement du président Emmanuel Macron dans la réforme fiscale qu’il a instaurée. En effet, le nouvel impôt IFI qui remplacera l’ISF rend septiques les gestionnaires locatifs, même si le président n’a pas l’intention de déranger la dynamique exceptionnelle que l’immobilier connait aujourd’hui en France. Les détails dans cet article.

L’impôt sur la fortune immobilière IFI, dans le même registre que l’ISF

Tout porte à croire que la nouvelle réforme sur le régime fiscal immobilier a simplement changé de nom. Les mêmes règles sont appliquées pour l’immobilier : l’IFI couvre en outre les patrimoines comme les résidences principales, les résidences secondaires et le patrimoine locatif. Ce sont les abattements qui vont changer un peu la donner. Les résidences principales sont imposables à hauteur de 30% tandis que les résidences et les patrimoines locatifs subissent un abattement à hauteur de 100%.

L’IFI pourrait déstabiliser l’investissement locatif

Il n’y a donc point d’intérêt à déclencher la sonnette d’alarme pour les investissements dans les résidences principales contrairement aux biens locatifs où le maintien de l’imposition totale peut faire baisser les spéculations dans ce domaine. Dans l’ensemble cela ne semble pas freiner le mouvement. D’ailleurs, le prix de l’immobilier connait une hausse vertigineuse à Paris, signe que le secteur est toujours porteur.

Le prix du mètre carré des logements s’envole

En effet, le prix du mètre carré des logements à Paris atteint les 9000 € en juin 2017 soit une hausse de 45% par rapport à ce qu’il était en 2009. L’inflation est énorme puisqu’elle suit un rythme de progression qui avoisine les 10% actuellement.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM